Verlaine, Cellule 252

Mons 2015 ,  Exposition ,  Littérature ,  Musées à Mons
  • Et Verlaine tira sur Rimbaud

    L’exposition vous plonge dans l’histoire de Verlaine et de la Belgique. Celle-ci a profondément marqué l’auteur des Romances sans paroles. Bruxelles, d’abord refuge pour son merveilleux « voillage avec Rimbe » puis, point d’orgue de leur irrésistible mais impossible relation. Mons ensuite, et sa prison, moment solitaire de l’incertitude et de la mélancolie.

    Verlaine a tous les torts. Âme grise qui s’abîme par lâcheté dans la noirceur, mari indigne battant son épouse, alcoolique notoire, habitué des maisons closes. Empreint surtout de naïveté coupable. Certes, on ne le lit plus en cachette mais la critique, malgré les centaines de pages de la Pléiade, l’a presque oublié. Pire, on ne lui reconnaît plus que quelques vers de qualité, les Fêtes galantes, les Romances sans paroles, les Poèmes saturniens. Le reste ? Des bondieuseries de confessionnal ou des platitudes d’un vieil écrivain en manque d’inspiration. « Un « grand pervertisseur », dira Edmond de Goncourt ». Un « Vaincu » parmi les poètes lumineux, penseront les autres.

    Rendre à Verlaine ce qu'il a donné aux écrivains et à la littérature

    Le livre et l’exposition qui lui seront consacrés chercheront à transformer cette image du faible Verlaine. Lui rendre une part de ce qu’il a donné aux écrivains et à la littérature. Véritable roman épique, l’exposition vous emmènera dans un « cheminement Verlaine » à travers l’homme et ses textes, à partir de nombreux documents originaux et exceptionnels. En filigranes, les différents acteurs de l’histoire : sa femme Mathilde Mauté, le juge Théodore t’Serstevens, ses « amies » Eugénie et Philomène, les lettrés belges de l’époque comme Emile Verhaeren ou Maeterlinck, mais aussi Stéphane Mallarmé, Oscar Wilde ou Victor Hugo… Et bien sûr, dans l’ombre, Arthur Rimbaud, le beau Satan adolescent.
  • Tarifs
  • Tarif plein
    12 €
  • Tarif réduit
    9 €
Déposer un avis

Écrivez votre avis sur Verlaine, Cellule 252 :

  • Horrible
  • Mauvais
  • Moyen
  • Très bien
  • Excellent
1 avis
Très bien
  • Retrouver les mots de Verlaine

    Il est assez rare de pouvoir entendre les mots d'un poète dans une exposition grand public. Et Verlaine a une belle musique lui-même. Dommage que les lettres ne soient pas disposées avec une version imprimée à côté des originaux, rendant la lecture hasardeuse ou repliée sur une borne dédiée. Dommage aussi de ne pas avoir donné carte blanche à Guy Goffette, écrivain lecteur passionné de Verlaine, plutôt que trois photos sans intérêt de Patti Smith. Dommage de mêler aussi la poésie de Rimbaud sans pour autant les confronter réellement. Rimbaud prend trop de place ou pas assez.

    ,