Exposition Je m'appelle Filda Adoch

Exposition à Mons

17_Martina_Bacogalupo.jpg
  • Une énergie vitale qui emporte tout

    Après avoir étudié la littérature et la philosophie en Italie, puis la photographie au London College of Communication, Martina Bacigalupo s'installe au Burundi en 2007. Photographe impliquée, elle travaille sur les questions relatives aux droits de l’Homme, et notamment sur la place des femmes dans les pays du Sud. Les photographies de Martina Bacigalupo, par leurs cadrages purs et leur justesse, développent des récits de vie tout en subtilité : sans démonstration, sans assertion, sans jugement.

    « Je m’appelle Filda Adoch » raconte la vie quotidienne d’une femme du district de Gulu et montre les souffrances du peuple du nord de l’Ouganda. C’est aussi l’histoire d’une résistance silencieuse et admirable. Filda a perdu une jambe sur une mine, vu mourir deux maris et un fils, victimes de la violence ambiante, et continue d’avancer avec une énergie inouïe. Seule, elle couve cinq enfants, deux filleuls, dix petits-enfants, une mère, un frère.

    Commissariat : Jean-Marc Bodson
  • Tarifs
  • Gratuité
Horaires
Horaires
  • Du 31 octobre 2019 au 26 novembre 2019