Vincent van Gogh a découvert l’impressionnisme lors de son séjour à Paris entre 1886 et 1888. Il y suit de près les derniers développements artistiques, y compris les créations des néo-impressionnistes, tels que Seurat et Signac. Sa palette de tons sombres de l’époque néerlandaise fait place à Paris à des couleurs claires et vives qu’il applique sur la toile avec une grande variété de coups de pinceau. Il se lie d’amitié pendant des courtes, et parfois de longues, périodes avec des artistes désormais considérés comme les plus progressistes et les plus célèbres de cette époque : Henri de Toulouse-Lautrec, Emile Bernard et Paul Gauguin.