Baisieux, petit village situé dans une large plaine formée par les deux Honnelles, regorge de vertes prairies riches en peupliers et saules. La campagne y est belle et tranquille. Parcourue par les rivières au cours naturel et sinueux, elle offre de nombreuses zones de balades et des panoramas remarquables. Aujourd’hui calme et serein, le petit village a pourtant traversé des périodes tourmentées.
 

Une histoire jalonnée par les incendies

Quel passé mouvementé ! On pourrait presque parler de village « maudit ». Plusieurs fois détruit et brûlé, Baisieux s’est toujours reconstruit malgré la violence des saccages perpétrés. Incendié pour des guerres de religion, lors du passage des troupes de Louis XIV et même par la faute d’une vache trop virulente, la commune tel le Phénix renaîtra sans cesse de ses cendres! En 1578, le Duc d’Alençon rasa le château de Baisieux avant de mettre le feu aux maisons du village. Son but : nettoyer par le feu « la secte des protestants » venue s’installer sur un bout de territoire. On mourrait à cette époque pour la manière dont on priait Dieu… Pour la petite histoire, les Montois farouchement opposés au Duc repoussèrent ses troupes, qui par dépit se livrèrent à de multiples exactions dans l’arrière pays.
En 1649, les maisons de Baisieux furent de nouveau mises à feu. Cette fois sous l’ordre des hommes de guerre français, c’est l’ensemble du village qui fut brûlé à l’exception de deux fermes construites en matériaux plus solides et à l’écart des habitations. En 1794, nouvelle catastrophe, le village brûle une nouvelle fois. Pas de guerre mais une vache qui en renversant un brûlot, embrase son étable puis les habitations. La commune malgré les combats de 14-18 a aujourd’hui retrouvé sa sérénité et son calme.
 

Des ruelles typiques

Vous y promener vous fera voyager dans le temps. La rue Descamps en est la parfaite illustration. Elle mène via certaines voies pavées vers le centre du village et son église. En passant entre murs et haies, en longeant une ferme en bordure de prés, vous empruntez et vous vous rappelez les circulations anciennes. Le bâti et son implantation y révèle des imbrications et des mitoyennetés typiques, il révèle aussi de grandes propriétés agricoles emmurées au coeur même des habitats anciens. A côté de l’église, la tour-colombier de la ferme Maieur Madeleine construite en 1795, domine ses dépendances et un logis de type tournaisien. L’église de Baisieux et sa tour en briques protège quelques trésors. Une statue du XVIIe siècle représentant Sainte Algedonde, ainsi que quelques biens ayant appartenu aux Trinitaires d’Audregnies. La campagne environnante de Baisieux dispose de nombreux points de vues intéressants sur la localité. Il offre aussi grâce à ses petits sentiers piétonniers autant de promenades sujettes à l’imaginaire. Si l’envie vous prend, des circuits en balades contées ou natures vous emmènent sur ses chemins.