Chaque année à la Trinité, les Montois s'unissent pour rendre hommage à Sainte-Waudru et assister au combat légendaire dit Lumeçon qui met aux prises Saint-Georges et le Dragon. Entre réalité et imaginaire, le Musée du Doudou plonge les visiteurs au cœur de la Ducasse de Mons. 

Un événement fédérateur

La reconnaissance du Doudou (Ducasse) de Mons par l'Unesco en 2005 n'a rien d'un hasard. Il se passe vraiment quelque chose de particulier à Mons le week-end de la Trinité. Le temps s'arrête pour laisser place à une ferveur populaire incroyable. On dit d'ailleurs souvent ici que la Ducasse rythme la vie de la cité et de ses habitants. Le Doudou à Mons, c'est sacré. Beaucoup le considère comme le Nouvel An montois. La Descente de la  châsse de sainte Waudru, la procession, la montée du Car d'or, le combat dit Lumeçon... Autant de temps forts qu'aucun Montois n'accepterait de rater.
 

Le Doudou sous toutes les coutures

Mais qu'est-ce qui poussent les habitants à se rassembler et à vivre d'un seul homme cet événement ? Comment le Doudou de Mons a t-il pu traverser les siècles ? Que cachent tous les temps forts de la Ducasse ? Pourquoi Saint-Georges se bat-il contre le Dragon ? Pourquoi l'homme a-t-il besoin de créer ces personnages légendaires ? Pour comprendre ce que sous-tend ce patrimoine exceptionnel, le Musée du Doudou multiplie les regards et expose différentes clés de lecture. Toutes les facettes du patrimoine traditionnel montois sont passées au peigne fin et étudiées parfois sous des angles inédits. Ainsi le Doudou de Mons est expliqué par l'histoire, l'anthropologie, l'art, la religion ou encore la science. Derrière Saint-Georges et le Dragon, le visiteur découvre de multiples symboles. Cette manifestation, qui a traversé les siècles, pose au final de véritables questions de société. 

Un musée moderne pour une tradition séculaire

Installé dans l'ancien bâtiment du Mont-de-Piété construit en 1625, le Musée du Doudou mise sur l'interactivité. Véritable centre d'interprétation, les visiteurs (re)vivent les temps forts de la Ducasse via de multiples objets mais aussi par des écrans, des vidéos et des bornes sur lesquelles petits et grands peuvent s'amuser. Les coulisses de la Ducasse confirment son caractère populaire et fédérateur. C'est d'ailleurs ce qui a interpelé et touché l'UNESCO. La participation des habitants au combat ou à la montée du Car d'Or, l'investissement de centaines de bénévoles tout au long de l'année, la transmission vers les plus jeunes... Que l'on soit Montois ou pas, que l'on soit un adepte de la Ducasse ou que l'on n'y ait jamais participé, chacun ressort du musée des images plein la tête.