David Mesguich, Making off de "Lucie et les Papillons"

Exposition à Mons

65001882_2682468571788009_260746931964215296_o.jpg
  • « Lucie et les Papillons » | Square Roosevelt à 7000 Mons

    L’apogée du parcours de L’art habite la ville s’installe à Mons ! A travers son œuvre " Lucie et les Papillons", l'artiste David Mesguich a élaboré une représentation de l’innocence et la pureté de l’enfance, à l’image de sa fille Lucie.
    Cette œuvre monumentale est à découvrir dès ce dimanche 30 juin au Square Roosevelt à Mons. Rendez-vous pour Inauguration | Lucie et les papillons de David Mesguich

    Exposition « David Mesguich : Making off de « Lucie et les Papillons » | Artothèque

    L’exposition présentée à l’Artothèque dévoile une facette plus intime et peut-être plus engagée d’un artiste très proche du monde de la rue.vous serez accueilli par une sculpture immaculée d'un homme grandeur nature, menotté. Le ton est donné. David Mesguich avant d’être artiste était grapheur connu sous le surnom de USER 79. Le monde de la rue, il le connait bien, surtout celui des interdits et des zones de non-droit. Ses premières gouaches de trains ou de gares présentées dans l'exposition surprennent par le cadrage et le style photographique noir et blanc. Comme en témoigne un dessin spécialement réalisé de "Lucie et les papillons" installée dans le square Roosevelt, il évolue ensuite vers un dessin plus graphique et architectural où l’humain se fond littéralement dans des paysages urbains aux lignes et perspectives brisées. David Mesguich fait du numérique son premier lieu de création, seul dans l'immensité du code, il dessine les prémices de ces sujets. Ses sculptures prendront vie par la rencontre entre technique d'imagerie en trois dimensions et modelage traditionnel. L'artiste est fasciné par l'esthétique polygonale, élément de langage du glitch art, les jeux vidéo des années 80, 90 ainsi que par la dramaturgie de l'art baroque. Chaque facette ou détail de la sculpture est méticuleusement retravaillée par l’artiste jusqu’à retrouver dans la blancheur immaculée de la matière une singularité et une umanité propre au personnage représenté. Les quelques sculptures de petits et grands formats présentes dans l'exposition interrogent la condition humaine en transitant obsessionnellement entre réel et numérique, entre lieux publics et non-lieux, entre légal et illégal, entre passé et futur. Enfin, une vidéo du making off de l'installation de l'œuvre sur le square Roosevelt complète cet aperçu de l'œuvre de l'artiste et de son travail à Mons.


    Compris dans le prix d'entrée à l'Artothèque 6€/4€
Horaires
  • Du 30 juin 2019
    au 1 septembre 2019
  • Jeudi
    10:00 - 16:00
  • Vendredi
    10:00 - 16:00
  • Samedi
    10:00 - 16:00
  • Dimanche
    10:00 - 16:00