Il est né le 15 décembre 1892 à Falmouth, comté de Kings en Nouvelle Ecosse.

Jeune homme il s'installe à Moose Jaw et travaille comme ouvrier agricole.

Le 15 octobre 1917, conscrit, il rejoint le 210th Infantry Battalion (Frontiersmen) du Canadian Expeditionnary Force, à Moose Jaw, sous le matricule 256265. Il parfait son entraînement de base avec le 1st Saskatchewan Depot Battalion à Regina, le 4 décembre 1917.

Depuis Regina, il gagne Sint John's où il embarque sur le H.M.S. "Soctian", le 21 janvier 1918 et arrive à Liverpool, le 6 février 1918 où il rejoint le 15th Canadian Reserve battalion à Bramshott, Il est ensuite incorporé au 28th Canadian Infantry Battalion (Saskatchewan North West Regiment).

Il effectue la traversée Southampton - Boulogne. Il arrive à Etaples, le 2 mai 1918 et rejoint son unité le 1er juin 1918 où il va servir dans la compagnie A. Le 28e bataillon fait partie de la 6e brigade de la 2e division canadienne.

Du 15 au 17 août, il stationne à Damery et puis combat à Villers-Bretonneux. Le 26 août, sa brigade participe à la capture de Monchy-le-Preux et de Wancourt.

Le 28 août, c'est la capture d'une importante portion de la défense allemande du secteur Fresnes-Rouvroy.

Les 2 et 3 septembre, la ligne Drocourt-Quéant est atteinte.

Il est gazé le 8 septembre 1918 dans la zone du canal du nord et envoyé au 1st canadian Casualty Collection Station pour y être traité et ensuite envoyé au 26th General Hospital à Etaple.

Il retrouve son unité le 26 septembre 1918. Du 27 septembre au 1er octobre, il participe à la bataille du canal du Nord (dans le secteur Saint-les-Marquion - Moeuvres) avec la capture des villages de Marquion et Bourlon.

Le 8 et 9 octobre, c'est la prise de Cambrai. Ensuite, c'est la poursuite : Denain, bataille de Valenciennes avec la capture du Mont Houy les 1er et 2 novembre.
Du 5 au 7 novembre, c'est le passage de la grande Honnelle (Quiévrain - Crespin en Belgique). Le soir du 10 novembre, le 28e bataillon reçoit l'ordre d'avancer depuis Frameries, de traverser les rangs du 29e bataillon et de continuer vers Havré, afin de sécuriser les ponts du canal du Centre.

Le 11 novembre, le bataillon démarre à 4 h 00, traverse Hyon et se dirige vers le bois d'Havré, repoussant une faible résistance allemande et atteint leur position le long du canal face à Ville-sur-Haine à 9 h 00. A ce moment le bataillon reçoit un message annonçant que toutes les hostilités cesseront à 11 h 00.

Price et un ami Arthur Goodworthy décident de leur propre initiative de faire une patrouille de 5 hommes pour fouiller les maisons de l'autre côté du canal. Ils commencent à examiner ces maisons une à une et aperçoivent des soldats allemands montant des mitrailleuses le long d'un mur donnant sur le canal. Echange coup de feu et repli des Allemands.

À 10 h 57, Price est mortellement touché par un sniper, alors qu'il sortait d'une maison. Il fut ramené à l'intérieur et soigné par une jeune fille belge, mais il mourut à 10 h 58, soit deux minutes avant le cessez-le-feu ! Une des institutrices de Ville-sur-Haine recueillit une fleur en tissu qu'il concervait dans l'une de ses poches. Cette fleur d'érable en velours, tachée de sang, fut placée sous verre avec ces mots : "En ce 11 novembre 1918, à l'instant ultime où la paix se signait, tu tombais pour nous, dernière victime d'un triste conflit. Merci George Price ! Une goutte de ton sang souillait cette simple fleur que tu cachais sur ta poitrine".

Il fut d'abord enterré au vieux cimetière communal d'Havré et puis son corps fut transféré au cimetière militaire de Saint- Symphorien. Il a reçu à titre posthume la British War Medal et la Victory Medal.