La 40e brigade R.F.A. (Royal Field Artillery), soit les batteries 6, 23 et 49 prirent position sur les hauteurs dans une prairie faisant face à la chaussée de Beaumont. Les chevaux furent mis à l’abri sous le couvert du bois.

Dans la journée du 23 août, la brigade ne fut nullement inquiétée par l’infanterie allemande, mais subit le bombardement de son artillerie et eut à déplorer 3 tués. L’artillerie britannique qui occupait une position dominante embrassait tout le champ de bataille et ses canons faisaient de grands vides dans le rang des assaillants allemands.

À 17h15, la brigade reçut l’ordre de repli et à 17h30, elle se replia, escortée par le 12e peloton des Gordon Highlanders et sous le feu des canons allemands qui tiraient depuis Hyon. Le convoi s’engage dans le chemin creux, très étroit et en forte pente et entouré de hauts bords. Sous le tir allemand, de nombreux chevaux sont tués ou blessés. Les hommes du 1er Gordon Highlander sont même obligés de charger à la baïonnette une barricade allemande mise en travers de la route qui mène à Hyon.

Dans la descente, un caisson à munitions se retourne, deux conducteurs ainsi que les chevaux sont tués. Le passage est bloqué. De plus, la ligne de retraite semble coupée, car les Allemands se sont retranchés à Hyon.
Le Major INGHAM, commandant la 23e batterie, part en reconnaissance tandis que le travail de déblaiement commence. La position est mise en état de défense. Finalement la carcasse du caisson fut hissé sur la berge du chemin, le canon descendu à la main et tiré jusqu’à la grand-route. Grâce à un travail acharné des artilleurs, le charroi fut débloqué, dégagé à la main et reformé au bas de la colline. Les chevaux survivant furent redistribués aux équipages, au chemin de Bethléem. Le convoi retrouva le reste de la brigade en retraite à 23h30 et se replia vers Nouvelles.

Reprenez le chemin de Bethléem et retrouvez la chaussée de Beaumont, retournez vers « La Bascule ». Nous empruntons maintenant la route de Binche et nous passons devant les positions occupées par le 1er Gordon Highlanders et prolongées par celles du 2e Royal Scots.